Une des principales critiques concernant Les Aristochats concerne sa ressemblance, tant heads up poker ranges au niveau de la technique que du scénario et du choix des acteurs, avec les précédentes productions Disney.
Les observations qu'ils ont faites dans cette ferme leur ont toutefois permis de reproduire la position des cous presque toujours entrelacés lorsque les oies marchent ensemble.Malgré un succès en party poker app echtgeld salles, les critiques négatives sont nombreuses surtout à cause de la réutilisation d'une recette classique, tant dans le scénario que dans l'animation, dans les acteurs ou dans la musique.Les chats retrouvent le chemin vincere soldi a poker de la maison et rentrent chez eux mais O'Malley les quitte résigné.Il existe d'autres erreurs comme le fait que, sur la malle dans laquelle Edgar termine enfermé, on lit « Tombouctou, Afrique-Équatoriale française » alors que cette ville, aujourd'hui malienne, était à l'époque en Afrique-Occidentale française.Le film ressort en décembre 1980 puis en 1987 rapportant respectivement 18 et 17 millions de dollars supplémentaires 60,.John Grant note qu'un court métrage d'animation réalisé en 1943 par Chuck Jones pour Warner Bros.Pat O'Malley, acteur régulier des productions Disney depuis la fin des années 1940.Comme elle n'a pas de famille vivant, avec ses dernières volontés, elle lègue désormais toute sa fortune à ses chats et stipule que sa fortune leur appartiendra jusqu'à leur mort puis ira au majordome de la maison, Edgar.«Les Aristochats», sur (consulté le ) (NB : cette source dit se baser notamment sur les cartons DVD et sur le forum La Gazette du doublage ).NB 1, Georges Hautecourt.Walt Disney s'envole alors pour Lisbonne pour y retrouver Tytle, à qui il demande dans l'avion du retour d'acheter les droits de l'histoire puis de le produire comme un téléfilm et d'assigner McGowan à la réalisation.Comparaison d'extraits : «Disney se répète!», sur, 1er juillet 2008 (consulté le ).Cette dernière devait s'intituler Pourquoi (and Why) avant d'être renommée temporairement I Never Feel Alone et devait être la chanson de Madame Adelaïde Bonnefamille.Une autre composition intitulée Le Jazz Hot devait être le pendant de I Wanna Be Like You ( Être un homme comme vous ) dans Le Livre de la jungle (1967) mais la production a préféré Everybody Wants To Be A Cat ( Tout.
Alors que le projet a changé de mains, Walt Disney qualifie le travail de Rowe de « bon mais pas essentiel. .
Ces deux derniers annoncent la fin du film en aboyant.





«Disney Hachette 1er février 1998,.
McGowan essaye en vain de récupérer les droits 18, avec la volonté de produire le film seul.
(en) David Koenig, Mouse Under Glass,. .